vendredi 1 juillet 2011

CARAMEL DE BRETAGNE

Caramel de Bretagne

Un saut en Bretagne pour mesurer à quel point cette région a sa propre identité. Déjà sur les panneaux on constate que la langue bretonne est toujours bien vivante. Il en va de même pour sa cuisine. Évidemment, il y a les crêpes, le kouign-amann, mais aussi le caramel. Qu'a-t-il de si différent? Eh bien, il est fait à base de beurre salé. Non, les Québécois n’ont pas inventé le beurre salé, mais il a lui aussi, probablement, été importé au début de la colonie.

 Il y a autant de techniques pour réussir un caramel qu'il y a de cuisiniers.

Ingrédients

300 g de sucre
50 g de beurre salé (ou mi-salé)
250 ml de crème 15 %  

Couper le beurre en petits cubes. Réserver.

Mettre un chaudron, assez grand pour éviter les éclaboussures de sucre brulant, sur un rond à feu vif. Attendre qu'il soit bien chaud. Verser le sucre et commencer à brasser immédiatement avec une cuillère de bois. Si vous prenez un fouet, il risque de ne pas être assez résistant et de plier lorsque le sucre commencera à fondre.

Brasser, puis lorsque le sucre commencera à fondre, diminuer légèrement le feu. Surveiller le sucre afin qu'il ne brûle pas. Cette étape ne devrait pas prendre plus de quatre minutes.

Aussitôt le sucre fondu, ajouter le beurre délicatement afin d'éviter les éclaboussures.

Diminuer le feu et continuer à brasser. Au bout de deux ou trois minutes, alors que le caramel commencera à épaissir. Ajouter doucement la crème. Diminuer l'intensité du feu afin d'éviter qu'elle ne bouille. Continuer à brasser pour encore deux ou trois minutes. Fermer le  feu. Conserver au frais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

ANALYTIC

Recettes de CuisineBlogs à Croquer
Top blogs de recettes

Référencement